Les symptômes de l’infection urinaire

symptômes

Vous pensez avoir attrapé une infection urinaire mais vous n’en êtes pas sûre? Vous vous demandez peut-être quels sont les symptômes d’une infection urinaire et comment savoir si vous êtes touchés. Voyons tout cela ensemble.

Quels sont les symptômes d’une infection urinaire?

diagnostic infection urinaire homme

Les symptômes de linfection urinaire sont variables selon l’organe touché. En effet, il existe trois types d’infection urinaire bien distinct suivant l’organe touché: la vessie, les reins ou l’urètre. Quand les agents infectieux attaquent la vessie, on parlera de cystite, tandis qu’une infection de l’urètre désigne une urétrite. L’inflammation des reins quant à elle se nomme  pyélonéphrite.  Par ailleurs, les symptômes de l’infection urinaire peuvent se manifester différemment d’un sujet à un autre. Comme il s’agit d’un problème majoritairement féminin, les signes sont d’emblée plus marqués chez les femmes.



Les symptômes les plus communs de l’infection urinaire de la vessie


Symptômes infection urinaire de la vessie

 

Parmi les trois types d’infection urinaire, la cystite est la forme la plus répandue. Une personne touchée par une cystite a tendance à uriner plus souvent que d’habitude. Or, le volume global de l’urine reste inchangé, ce que l’on appelle pollakiurie. Cette réaction de défense de l’organisme va permettre d’expulser au maximum les bactéries présentes dans l’appareil urinaire.

Une sensation d’inconfort va marquer le moment de miction. Son intensité peut prendre la forme d’une démangeaison ou d’une sensation de picotement. Certaines personnes ressentent une impression de brûlure.

Parfois, il s’accompagne de douleurs pelviennes, soit une sensation de pesanteur au niveau du périnée.

D’autres symptômes se manifestent directement au niveau des urines. Ces dernières affichent un aspect trouble ou laiteux, et dégagent une mauvaise odeur. Ceci constitue un indicateur important d’infection.

L’urine hémorragique et purulent est aussi associée à une inflammation de la vessie.


Les symptômes d’une infection urinaire des reins

Lorsqu’une cystite n’est pas soignée, elle risque de s’aggraver et de se transformer en une pyélonéphrite, c’est à dire une infection bactérienne qui frappe la cavité rénale. C’est un cas sérieux car elle peut provoquer un abcès des reins. En outre, les symptômes de ce type d’infection urinaire sont assez alarmants.

La plupart du temps, la pyélonéphrite provoque une forte fièvre chez l’individu. Cela est accompagné de frissons et d’une douleur latéralisée dans le dos, plus précisément au niveau des fosses lombaires. La fatigue est aussi un signe révélateur dans la mesure où elle s’accompagne des symptômes cités précédemment.


L’infection urinaire asymptomatique

Il existe de nombreux cas où l’infection urinaire est sans symptôme. Le patient ne ressent ni des signes ni des changements lors de la miction. On parlera d’infection urinaire asymptomatique. C’est pourquoi les responsables de la santé procèdent au dépistage systématique chez certaines populations à risque. Il s’agit essentiellement de personnes hospitalisées, diabétiques et sondées.

Dans ces situations, le médecin préconise un test urinaire en guise d’examen. Chez la femme, le test peut prendre la forme de frottis, tandis que chez l’homme, une bandelette urinaire s’avère utile. Seuls les résultats obtenus pourront confirmer l’existence d’une infection urinaire.


Les symptômes de l’infection urinaire suivant l’âge et le sexe

Une infection urinaire de la vessie (cystite) peut se manifester différement suivant l’âge et le sexe de la personne infectée. Ci-dessous nous vous avons repris les différentes manifestions possibles.

Symptômes chez les enfants et les bébés

symptôme infection urinaire chez les enfantsLes symptômes d’infection urinaire chez les enfants se différencie légèrement de celui des adultes. Ce sont essentiellement des infections urinaires basses de la vessie. Certains enfants se remettent à faire pipi au lit dans le cadre d’une cystite. Il s’agit d’une énurésie secondaire. Les urines rouges dues à la présence de sang ou hématurie déterminent aussi la présence d’une cystite infectieuse. Tout comme les adultes, les brûlures à la miction et la dysurie viennent compléter la liste des symptômes de l’infection urinaire chez l’enfant. Les plus petits vont évoquer leur inconfort par des plaintes au moment d’uriner.

Les symptômes de l’infection urinaire chez le bébé peuvent se traduire par une fièvre isolée avec ou sans convulsions. Un tableau septicémique est également associé aux signes infectieux chez le nourrisson, à savoir un accès fébrile, un état de choc avec cyanose, des frissons, une tachycardie et une chute de la T.A. Les troubles de la conscience peuvent conduire à une méningite ou encore à divers troubles digestifs, tels que les vomissements, la diarrhée, les douleurs abdominales et la perte d’appétit. Cela va se sentir jusque dans son poids avec une stagnation de la courbe de poids.

Les symptômes chez les femmes enceintes

cystite femme enceinte symptômeC’est également une forme d’infection urinaire symptôme pendant la grossesse. Comme la femme enceinte a tendance à aller aux toilettes plus souvent, le volume est pourtant limité. Avec les bouleversements hormonaux, le tonus des voies urinaires diminue et réduit en conséquence le débit urinaire. L’urine qui stagne pendant un moment prolongé dans la vessie va affaiblir les défenses naturelles du corps. Cela provoque une sensation de brûlure au moment d’uriner. Une sensation désagréable qui traumatise les femmes à chaque fois qu’il faut aller aux toilettes.

Les urines affichent une apparence trouble ou foncée. Elles sont malodorantes. Il arrive même qu’elles soient hémorragiques (contiennent du sang).

 

Les symptômes chez les personnes âgées

symptôme cystite personne agée

Ce phénomène affecte notamment les personnes âgées. Les femmes ménopausées, souvent sujettes à des troubles hormonales, sont plus vulnérables à la cystite. Les voies urinaires raidissent rendent ainsi difficile le flux urinaire. Il s’ensuit des douleurs intenses ainsi que des brûlures au niveau du bas-ventre.

Du côté des messieurs, la prostate est l’une des principales sources d’infection urinaire. Les hommes souffrant d’hypertrophie de la prostate ont du mal à évacuer les urines pour une vidange complète. Ce qui incite le sujet à uriner fréquemment, quitte à ne faire que quelques gouttes.

Les symptômes chez l’homme

Les symptômes d’infection urinaire chez l’homme se présentent par des troubles de la prostate. Dans le cas d’une infection des reins, l’infection urinaire et ses symptômes chez l’homme sont plus graves. Les signes incluent une fièvre élevée, des frissons et des douleurs intenses dans la région de l’anus et de l’abdomen. Les douleurs peuvent aussi atteindre les organes sexuels. Les vomissements ne sont pas à exclure, jusqu’à une altération de l’état général.

Les symptômes de l’infection urinaire chez les animaux  

  • L’infection urinaire du chat

Alors qu’on croyait que les maladies infectieuses du système urinaire frappaient uniquement les êtres humains, les chats et chiens en souffrent aussi. Nous avons établi la liste des symptômes infection urinaire chat.

La malpropreté est évoquée en première liste. Nous savons tous que le chat est un animal propre qui passe son temps à nettoyer son pelage. S’il urine hors de sa litière, c’est un premier signe. Le chat peut également avoir du mal à uriner. La présence de sang dans les urines, des aller/retour à la litière avec de faibles volumes et des miaulements plaintifs et rauques constituent également des signes avant-coureurs. Un léchage répété et inhabituel de la zone génitale est également très évocateur. Ce comportement désigne une gêne urinaire. Une forte odeur d’ammoniac se dégage de l’urine de l’animal. Les symptômes suivants s’empirent : vomissements, anorexie, abdomen tendu et douloureux, léthargie, coma et mort.

  • L’infection urinaire du chien

Si votre chien se met à faire pipi à l’intérieur alors qu’il est habitué à le faire dehors, il doit avoir un problème d’infection urinaire. Tout comme le chat, il voudra lécher longuement ses parties génitales. Toutefois, il est à noter que cette maladie infectieuse touche davantage les femelles que les mâles.

Il est important de connaître ces signes et de réagir au plus vite. Consultez rapidement un vétérinaire pour traiter au plus vite l’infection.

Pour conclure, l’infection urinaire n’épargne aucun d’entre nous, et encore moins nos animaux de compagnie. Une mauvaise hygiène suffit à entraîner une prolifération bactérienne. Les germes qui se trouvent au niveau de l’anus vont infecter les zones environnantes et causer un sérieux problème infectieux. Ce dernier va se présenter sous différentes formes. En général, le patient rencontre des difficultés lors de la miction. Cela peut être une envie trop fréquente, des douleurs ou une urine malodorante et/ou hémorragique. Parfois, les symptômes énumérés ci-dessous sont accompagnés de fièvre et de frissons.